21 mars 2022. 1e jour du printemps après un hiver glacial ! Bien que la neige nous entoure encore, nos cœurs sont en fête parce que nous célébrons dans toutes les classes la fête des mères !

Cartes, bricolages, chants, témoignages d’amour, toutes les classes sont transformées en véritables ruches d’abeilles afin que les cadeaux soient prêts à temps ! Le défi fut relevé grâce au soutien infaillible de nos enseignantes qui ont donné de leur temps, une fois de plus, sans compter. Et les cœurs de nos mères furent comblés.

AAHO2430
ADKU4874
AGEP9464
ARLX8498
AUZL7880
BDPI1037
BLWL7302
BRUP5290
CMMD7660
CQGH2335
DHCW0275
DPPS3401
ERSJ2605
EUFE6745
EVFR7580
FMUH3010
FZDN5682
GCND1721
GGRD4908
GIMC5023
GPNN9632
GWSG9338
HGOP0167
HMKF9823
HNLU3436
HYGP8089
IMG_1489
IMG_1490
IOGW9929
IRPU2788
ISYN9416
JCEW9813
JDSO6395
JNSJ8844
KAMG9355
KCBD6521
KFDQ1641
KHEP5174
KLBF3439
KMRN1640
KQZW9747
KSCM7867
LBGW1109
LOCJ0051
LPFB8029
LWMJ8220
MJFX5649
MSTE7248
NQHS8554
OEAG7446
OGNU8611
PSAP9786
PVYJ2070
PWWA3938
QBHT1479
QDXE4350
QNFC4590
QQFN2946
RHGG6782
RNMW2397
RYKG5338
RZTC1607
SDLA4008
SGXL2265
SZEZ2550
TKUO1345
UEKO5720
UGTS9036
UROD5983
VBCG0303
VBNH6647
VMZL5954
WBUY1178
WSQD4306
WTKY5950
XKQG6064
XNWV1672
XQHE6394
XQNG2800
YDLD3750
previous arrow
next arrow

 

Les EB7, quant à eux, se sont filmés et ont témoigné de leur amour et de leur gratitude envers leurs mères, d’une manière fort originale (sous la supervision de leur professeur de français : Michèle Malek).

Dans la première séquence filmique, ils ont imité leur mère leur faisant inlassablement, tous les jours, les mêmes reproches.

Dans la deuxième séquence filmique, ils ont imité leur mère en train de les cajoler et de les traiter encore, à leur grand désespoir, comme des enfants de 5 ans !

Dans la troisième séquence filmique, ils ont témoigné enfin de leur amour indéfectible envers la personne la plus précieuse au monde.

Jean-Paul Assaad, l’un des élèves des EB7, passionné de technologie, a passé plus de 72 heures, à faire patiemment le montage du film, torturé par les corrections de son impitoyable professeur de français, MM.

Merci, Jean-Paul, c’était super-sympa de ta part !